Trier les actualités

Disparition de l’auteur Hubert Lucot
Infos-presse
18 janvier 2017

Disparition de l’auteur Hubert Lucot

Le CNL regrette la disparition du poète et écrivain Hubert Lucot, qui a été membre de la commission poésie de 1999 à 2001.

Auteur atypique et fécond, précurseur des expérimentations hypertextuelles, l’œuvre d’Hubert Lucot est une véritable "fabrique littéraire" vouée à tordre les genres et les codes. Il écrivait depuis l’enfance, mais n’a publié qu’à l’âge de 45 ans, déclarant « je crois que je ne suis pas fait pour faire des livres, je suis fait pour écrire ».

Il s’est consacré à l’écriture de nombreux poèmes, avant de composer ses premiers livres dans les années 1960. En 1970-1971, il compose Le Grand Graphe, livre d’une seule page de 12m2 aux phrases entrecroisées. En 1975, il propose un graphe semi-linéaire : Autobiogre d’A.M. 75 (Hachette/P.O.L, 1980 ; réédition P.O.L, 2013). Dès lors il intègre à l’écrit classique la technique du « graphe » (qui assemble dans une perspective unique de nombreux plans spatiaux et temporels) et mêle ainsi plusieurs genres : le roman, le poème et le journal intime. Se succèdent notamment Phanées les nuées (Hachette/P.O.L, 1981), Sur le motif (P.O.L, 1995), Frasques (P.O.L, 2001), Opérations (P.O.L, 2003), Recadrages (P.O.L, 2008). Il a aussi participé à l’écriture de plusieurs films et a fait paraître deux essais sur l’art : Bram ou Seule la peinture (Maeght, 1994) et Le Noir et le Bleu, Paul Cézanne (Argol, 2006). Son dernier ouvrage La Conscience est paru en 2016 chez P.O.L.

Photo ©droits réservés