Trier les actualités

Eric Laurrent, lauréat du Prix Vialatte 2016
Infos-presse
7 avril 2016

Eric Laurrent, lauréat du Prix Vialatte 2016

Eric Laurrent a reçu le Prix Vialatte 2016 pour Un beau début et l’ensemble de son œuvre (Editions de Minuit).

Écrivain réputé pour la qualité de son style, auteur de 11 romans et un récit Le berceau, Eric Laurrent a séduit le jury Vialatte pour au moins deux raisons. Comme Vialatte, il aime les mots rares et le plus-que-parfait ; comme lui, il peut se dire "notoirement méconnu". Et n’est-ce pas la fonction première d’un Prix littéraire que de mettre en lumière une œuvre ? Fut-elle "précieuse" : "d’une préciosité d’autant plus réjouissante qu’elle est parfaite", écrivait Amélie Nothomb dans sa chronique du Monde des livres pour saluer la parutions des Découvertes.

Faisaient également partie de la dernière sélection du Prix Vialatte : Bonnes nouvelles de Chassignet de Gérard Oberlé (Grasset) et Le Grand marin de Catherine Poulain (L’Olivier).

Un beau début d’Eric Laurrent figure également dans la sélection du Prix du livre Inter 2016.

Eric Laurrent a bénéficié de 4 bourses du Centre national du livre : en 1998, 2001, 2003 et en  2009 il a obtenu une année sabbatique pour son livre Les découvertes (Editions de Minuit, 2011).

Le Prix Vialatte

Sept jurés. Deux sont permanents Pierre Vialatte, Jean Brousse, représentant du Groupe Centre-France ; cinq sont nommés pour deux ans : Nathalie Crom, journaliste (Télérama), Josyane Savigneau, journaliste, Paul Fournel, écrivain (Président), Baptiste Liger, critique littéraire (Lire, L’Express, Technik’art, Têtu), Augustin Trapenard, journaliste (Le Grand journal de Canal+, Boomrang sur France Inter).

Dotation

Le Prix Alexandre-Vialatte est doté, par le Groupe Centre-France, de 6 105 €, soit "la somme de la hauteur du Puy-de-Dôme et de la longueur du Fleuve Congo."

Palmarès

2011 - Olivia Rosenthal : Que font les rennes après Noël ? (Verticales).

2012 - Jean-Paul Dubois : Le cas Sneijder (L’Olivier).

2013 - Emmanuelle Bayamack-Tam : Si tout n’a pas péri avec mon innocence (POL).

2014 - Eric Chevillard : Le désordre Azerty (Minuit), Péloponnèse (Fata Morgana) et L’Autofictif en vie sous les décombres (L’Arbre vengeur).

2015 – Jacques A. Bertrand : Brève histoire des choses (Julliard).

Crédits photo © Roland Allard