Lire
Rentrée littéraire
Projet remarqué

La Tannerie

Publié le 07 septembre 2020

Rentrée littéraire 2020Comparé dans la presse aux romans de Zola et Flaubert, le nouveau livre de Celia Levi (Tristram) se place dans la tradition du roman naturaliste. Portrait d'une époque et d'une génération, La Tannerie est tout autant roman social et roman d'apprentissage, mélancolique et délicat, juste et précis. Et pour l'écrire, l'auteur a bénéficié d'une bourse du CNL. Une "éducation sentimentale au XXIe siècle" à se procurer en librairie.

La Tannerie - Celia Levi
Tristram

Le livre

Jeanne, ses études terminées, a quitté sa Bretagne natale pour vivre à Paris. Elle a trouvé un stage d’« accueillante » à la Tannerie, une nouvelle institution culturelle, installée dans une usine désaffectée de Pantin.

D’abord déboussolée par le gigantisme et l’activité trépidante du lieu, timide et ignorante des codes de la jeunesse parisienne, elle prend peu à peu de l’assurance et se lie à quelques-uns de ses collègues, comme la délurée Marianne ou le charismatique Julien, responsable du service accueil.

Elle les accompagne dans leurs déambulations nocturnes, participe à des fêtes. Leur groupe se mêle au mouvement Nuit debout. Ils se retrouvent dans des manifestations, parfois violentes — mais sans véritablement s’impliquer, en spectateurs.

Bientôt, deux ans ont passé. Dans l’effervescence de la Tannerie, en pleine expansion, chacun essaie de se placer pour obtenir un vrai contrat ou décrocher une promotion. Jeanne va devoir saisir sa chance.

L'auteur

Auteure de trois romans remarqués, publiés par Tristram, La Tannerie est le 4e livre de Celia Levi.

En savoir plus sur le livre

 

Découvrez les ouvrages soutenus par le CNL

Ouvrir le catalogue en ligne