Le Printemps des Poètes 2022

Il est temps de sonder à nouveau l’éphémère. De ne pas attendre à demain. De questionner ici et maintenant la part la plus fragile, la plus secrète, la plus inouïe de nos existences.

Le Printemps des Poètes célèbre sa 24e édition sous le signe de l'éphémère, du 12 au 28 mars 2022.

Consultez le programme !

 

 

12mars

28mars 2022

printemps des poetes

Le Printemps des Poètes

Depuis 1999, Le Printemps des Poètes transmue le mois de mars en une vaste chambre d’écho poétique. Il est devenu le rendez-vous majeur qui célèbre la vitalité de la poésie. Chaque édition requiert des mois de préparation pour susciter les alliances et les créations qui seront les figures de proue de l’évènement, mais aussi afin de coordonner la diffusion des ressources qui permettront à la parole poétique de rejoindre les êtres, les rues, les scènes, les écoles, les librairies, les bibliothèques, les médiathèques, les hôpitaux, les prisons, les jardins, les centres de vie, les villes et les villages partout en France et, de plus en plus, à l’étranger, tout en mobilisant l’immense et grandissante caisse de résonance médiatique et numérique.

L'histoire

Imaginé à l’initiative de Jack Lang, et créé à Paris du 21 au 28 mars 1999 par Emmanuel Hoog et André Velter, afin de contrer les idées reçues et de rendre manifeste l’extrême vigueur de la poésie, Le Printemps des Poètes est vite devenu une manifestation d’ampleur nationale.

Sous l’impulsion d’Alain Borer en 2001, puis de Jean-Pierre Siméon de 2002 à 2017, un Centre pour la Poésie est venu prolonger les temps forts du Printemps tout au long de l’année. C’est ainsi que la voix des poètes s’est propagée et que de nombreuses actions poétiques se sont déployées sur tout le territoire et jusqu’à l’étranger.

En 2018, c’est un troisième souffle, un passage de témoin à Sophie Nauleau, avec L’Ardeur pour emblème, Jean- Marc Barr pour parrain et Ernest Pignon-Ernest pour artiste associé. Puis La Beauté aux côtés de Rachida Brakni et d’Enki Bilal. En mars 2020, Le Courage se révèle prémonitoire, avec une affiche originale signée Pierre Soulages et Sandrine Bonnaire pour marraine. Le Désir lui succède en 2021, escorté par Sarah Moon et Marina Hands de la Comédie-Française.

2022 magnifie L’Éphémère, sur une image de Pina Bausch, en compagnie de Golshifteh Farahani.

Découvrez les ouvrages soutenus par le CNL

Ouvrir le catalogue en ligne