Ainsi parlait Nanabozo

Publié le 17 juin 2021

Tout commence par une anecdote sur les bancs du lycée, quand un élève d'abord tourné en ridicule devient le gourou d'une bande de copains...


Pour l'écriture de son nouveau roman, "Ainsi parlait Nanabozo", publiée aux éditions Thierry Magnier en mai 2021, Fabrice Vigne a obtenu une bourse de création du CNL.

Ainsi parlait Nanabozo

L'histoire

L’affaire Wakan. Tout le monde en a entendu parler. Mais peu savent la vérité. Tout a commencé le jour où Edwin a débarqué au lycée avec un bonnet ridicule. Ce bonnet, c’est un hommage à Nanabozo, lapin sacré dans la religion amérindienne, grand architecte du monde. Au départ, les autres sont dubitatifs… Mais Edwin tient bon et voilà le groupe fasciné par ce gourou des temps modernes. Très vite, ce qui ressemble à une blague se transforme en jeu dangereux...

L'auteur, Fabrice VIGNE

Son premier roman publié, TS, mettait en scène un adolescent. Fabrice a donc été bombardé « auteur jeunesse ». Il s'est dit : « Ah bon, c'est donc ça, la littérature jeunesse ? C'est drôlement bien. Je crois que je vais y rester encore un peu ». Depuis, il continue d'écrire ses trucs et ses machins : des trucs pour les enfants et des machins pour les adultes. Ah ! Et puis oui, il regarde toujours la lune en rêvassant.

L'illustrateur, Nicolas Galkowski

Illustrateur et designer graphique nantais. Ses créations se multiplient sur des supports variés : presse (Causette, Néon, Revue XXI, Usbek & Rica…), expositions (Paris Aéroport, Pavillon des Canaux), couvertures de romans (10/18, Pocket, Thierry Magnier, éditions de La Martinière, Librio…) ou encore tatouage. Dans son travail d'illustration, Nicolas aime travailler dans l'économie de moyen en limitant sa palette à un nombre restreint de couleurs pour obtenir des images aux nuanciers marqués.

Découvrez les ouvrages soutenus par le CNL

Ouvrir le catalogue en ligne