Anthony Guerrée, créateur, expose au CNL

Publié le 07 septembre 2021

« Les assises du temps perdu », la première collection de mobilier d'Anthony Guerrée, est inspirée par des personnages de Marcel Proust.
 

A l'occasion de la Paris Design Week qui fait étape au CNL le 17 septembre, des Journées européennes du Patrimoine le 18 septembre, découvrez le parcours et la démarche de l'artiste !

Anthony Guerrée

La démarche

À l’été 2013, alors qu’il a un peu de temps à perdre, le designer Anthony Guerrée se découvre proustien. Il imagine alors de dessiner et faire fabriquer des chaises inspirées des personnages d’À la recherche du temps perdu.

De sa démarche naîtra un livre, "Les assises du temps perdu", publié aux éditions Bouclard. Il restitue cette quête à travers un carnet de recherches mais aussi une réflexion profonde sur les liens entre la littérature et le design.

L'artiste

Designer né en 1987, formé à l’Ecole Boulle où le design s’envisage inévitablement au prisme des métiers d’art, il s’est inscrit très tôt dans une dynamique réflexive oscillant entre tradition et innovation. Un apprentissage qui l’a emmené jusqu’au Japon pour collaborer avec un maître d’art souffleur de verre.

Passionné par les ensembliers des années 30, il a intégré le Studio Andrée Putman en 2010 pour mener des projets avec de grandes maisons artisanales notamment Baccarat ou encore Lalique. Il a dessiné également du mobilier sur-mesure pour des intérieurs en France et à l’étranger.

En 2015, il rejoint Christophe Delcourt pour l’accompagner durant 5 ans dans le design du mobilier Delcourt Collection mais aussi dans ses différentes collaborations avec des firmes françaises et internationales.

En 2020, Il ouvre son studio et développe sa propre écriture, fruit de ses voyages, rencontres et lectures.

Après une première exposition de maquettes à la Galerie Gallimard en 2019, un livre paru aux éditions Bouclard en 2020, 8 assises sont exposées pour la première fois chez Cornette de Saint Cyr à Paris en partenariat avec Atelier Jespers en février 2021.

Il signe une collection de mobilier en juin 2021 pour la maison Philippe Hurel.

En 2021, la chaise-paravent « Verdurin » entre dans les collections du Mobilier National dans le cadre d’une campagne d'acquisition.

 

Chaise Odette

Le concept

Anthony Guerrée a lu À la recherche du temps perdu en 2013, un siècle après la parution du premier tome. Il a été happé par la beauté intemporelle et universelle de ce monument littéraire.

La galerie de personnages hauts en couleurs imaginée par Marcel Proust constitue une source inépuisable d’inspirations pour de nombreux artistes. Chacun de ces êtres de papier propose une façon singulière d’être au monde, de se comporter en société.
Grâce à son design, la chaise peut-elle figer ne serait-ce que quelques traits d’un personnage de fiction pour devenir une allégorie, une incarnation ? Peut-on donner chair en « donnant chaise » ?

En proposant une posture physique, une assise véhicule aussi une posture sociale. La ligne, le confort, les proportions d’une chaise n’induisent pas seulement une façon de s’asseoir, mais aussi un faisceau d’attitudes et de scenarii possibles. C’est avec ces convictions qu’Anthony Guerrée interroge le rapport entre les arts appliqués et la Littérature et dédie une chaise à chacun de ses personnages proustiens favoris.

« Elle tenait à la main un bouquet de catleyas et Swann vit, sous sa fanchon de dentelle, qu’elle avait dans les cheveux des fleurs de cette même orchidée attachées à une aigrette en plumes de cygnes. Elle était habillée sous sa mantille, d’un flot de velours noir qui, par un rattrapé oblique, découvrait en un large triangle le bas d’une jupe de faille blanche et laissait voir un empiècement, également de faille blanche, à l’ouverture du corsage décolleté, où étaient enfoncées d’autres fleurs de catleyas »
 

Marcel Proust, Du côté de chez Swann

Découvrez les ouvrages soutenus par le CNL

Ouvrir le catalogue en ligne