Boxer pour vivre

Publié le 03 août 2020

Salué dès sa sortie en 1936 par la critique et les lecteurs, Le Boxeur est un classique de la littérature consacrée au « noble art ». On y découvre le quotidien d'un jeune boxeur qui risque sa vie sur le ring pour survivre. Sa traduction de l’anglais (États-Unis) par Thierry Beauchamp, parue aux éditions du Sonneur en mars 2020 a bénéficié du soutien du CNL.

Le boxeur

Le livre

Shane Rory est un jeune vagabond dans l’Amérique du début du XXe siècle. Afin d’empocher quelques dollars, il propose un jour ses services pour remplacer un boxeur malade. Commence alors pour lui une fulgurante carrière sur les rings.
S’inspirant aussi bien du parcours de divers champions que de sa propre expérience de boxeur, Jim Tully rend dans ce roman un vibrant hommage à ces laissés-pour-compte qui souvent risquaient leur vie entre les cordes pour quelques rares billets.
 

Le traducteur

Thierry Beauchamp traduit des ouvrages humoristiques, surtout dans le domaine anglo-saxon du nonsense, mais aussi des textes oubliés de grands auteurs comme Ambrose Bierce, Conan Doyle, Jack London et W. M. Thackeray.
On lui doit aussi la traduction de poèmes de Charles Bukowski et Richard Brautigan.

Préfacier de la plupart de ses traductions, il est l'auteur de Rire enchaîné (Anacharsis, 2016), un choix d'histoires drôles et de contes animaliers d'avant l'abolition de l'esclavage.

L'auteur

Né en 1886 dans l’Ohio, Jim Tully est placé très jeune dans un orphelinat où il passe plusieurs années avant de devenir garçon de ferme et chaînier.
En 1907, il se met à écrire. Un an plus tard, il décide de se lancer dans une carrière de boxeur professionnel. Son premier livre, Emmett Lawler, publié en 1922, lui ouvre les portes des studios d’Hollywood. La Samuel Goldwyn Producing Corporation le recrute comme lecteur de scénarii puis Charlie Chaplin l’engage comme chargé de relations publiques et conseiller spécial pendant la production et le tournage de La Ruée vers l’or.

"Il est le premier écrivain à poser les problématiques du boxeur professionnel. Comment se nourrir, se loger, s’entraîner, se soigner et, d’une manière générale, vivre de ses poings quand votre destin peut basculer en une seconde ? Car le monde de la boxe repose sur une logique de marché où les sentiments ne survivent que très rarement aux déconvenues.
Jim Tully nous permet donc de comprendre l’économie de ce sport, le système des bourses et des paris, la hiérarchie d’un milieu complexe où l’honnêteté est admirée sur le ring mais méprisée en dehors. Dans Le Boxeur, on découvre ainsi l’immense popularité de ce sport qui, au début du XXe siècle, attirait les foules aussi bien aux États-Unis qu’en Europe." (Thierry Beauchamp)
 

Découvrez les ouvrages soutenus par le CNL

Ouvrir le catalogue en ligne