Lire
Rentrée littéraire
Projet remarqué

Ce qu’ici-bas nous sommes

Publié le 27 août 2020

Rentrée littéraire 2020Qui peut jurer de ne pas inventer, au moins en partie, ses souvenirs ? Le point de départ du nouveau roman de Jean-Marie Blas de Roblès, paru chez Zulma avec le soutien du CNL, mène vers des chemins incongrus et fantastiques, un labyrinthe vertigineux tant dans le récit que l'écriture. À la fois pastiche de roman d’aventure et fiction débridée, Ce qu’ici-bas nous sommes (Zulma) est à se procurer de toute urgence dans votre librairie la plus proche.

Ce qu’ici-bas nous sommes - De Robles
Zulma

Le livre

Qui peut jurer de ne pas inventer, au moins en partie, ses souvenirs ? Certainement pas Augustin Harbour. Quarante ans plus tôt, errant dans le désert du sud libyen, il est tombé sur une mystérieuse oasis : Zindan. On y arrive de n'importe où, de n'importe quand, mais aucun des autres voyageurs échoués-là ne sait comment en repartir. C'est que Hadj Hassan, Dieu lui-même, y vit, en compagnie de son envoûtante vestale, Maruschka Matlich.

Réfugié dans une clinique de luxe, sur les rives du lac Calafquén au Chili, carnets, croquis et annotations à l'appui, Augustin dresse l'inventaire de cette extravagante épopée, des habitants et de leurs moeurs étranges ­ tabous alimentaires, pratiques sexuelles, objets sacrés et autres signes parleurs­, qui prend vite des allures de fantasmagorie.

Présent et imaginaire se mêlent, comme pour une dangereuse immersion au cœur des ténèbres. Délirante invention d'un esprit malade ou intuition géniale d'un entendement hors du commun, le récit prodigieux et débridé d'Augustin nous emmène aux con ns inexplorés de la folie. On retrouve dans ce roman phénoménal toute la fantaisie, l'humour, la virtuosité et l'érudition de l'auteur de Là où les tigres sont chez eux. Et un fameux coup de crayon !

Les premières lignes

Ce mémoire est une mise en forme de mes carnets de route destinée, sur la suggestion du professeur Binswanger, à mettre un peu d'ordre dans le chaos de mes souvenirs. J'écris sur les bords du lac Calafquén, au Chili, dans la villa où il a plu à cet éminent chercheur de nous inviter, mes compagnons et moi, pour quelques semaines de villégiature.

Au début de son Histoire véritable, Lucien de Samosate prend soin d'avertir ses lecteurs qu'il va leur rapporter des faits qu'il n'a pas vus, des aventures qui ne lui sont pas arrivées et qu'il ne tient de personne ; « j'y ajoute, dit-il, des choses qui n'existent nullement, et qui ne peuvent pas être : il faut donc que les lecteurs n'en croient absolument rien ».

À prendre au sérieux cette antinomie entre un titre et l'annonce de son contenu, je devrais intituler mon récit Histoire mensongère, car tout ce que je m'apprête à raconter, je l'ai vu de mes propres yeux, entendu de mes propres oreilles, et donnerais cher pour me persuader que j'ai seulement rêvé.

Ce qu’ici-bas nous sommes de Jean-Marie Blas de Roblès (Zulma)

L'auteur

ÀRévélé au grand public en 2008 avec Là où les tigres sont chez eux (Prix du roman Fnac, Prix du jury Jean Giono et Prix Médicis), puis L’Île du Point Némo, Jean-Marie Blas de Roblès ne cesse de nous ouvrir d’extraordinaires horizons de fiction.

"Ce qu'ici bas nous-sommes" de Jean-Marie Blas de Roblès : la bande annonce

Zulma

Découvrez les ouvrages soutenus par le CNL

Ouvrir le catalogue en ligne