Lire
Conseils de lecture
Projet remarqué

Être pauvre aujourd'hui en Grande-Bretagne

Publié le 10 août 2020

Après « La Couleur de l'eau » (traduit par Florence Lévy-Paoloni, éditions Philippe Rey), lauréat du prix Femina étranger 2015, Kerry Hudson revient sur le devant de la scène avec « Basse naissance », une autobiographie soutenue par le CNL en 2019.

basse naissance - kerry hudson - Florence Lévy-Paoloni - rey
P.Rey

Le livre

Dans cette autobiographie qui vaut reconquête identitaire, Kerry Hudson revient sur les lieux où elle a grandi, puise dans ses souvenirs et pose un regard acéré sur les inégalités de classe et les moyens de s'élever.

Avec la même plume qui a fait la réussite de ses deux précédents ouvrages, l'auteure s'abstient de tout jugement, de tout sentimentalisme, et met l'humain au centre de son écriture, cherchant à comprendre, à donner voix aux exclus et aux invisibles dont elle a un jour fait partie. Monde qu'elle ne renie pas et dont elle parle avec humour et fierté.

Basse naissance est un texte courageux et nécessaire sur la pauvreté, un texte qui invite à réfléchir sur la nécessité pour les enfants et familles déclassés de reconquérir leur histoire.

 

L'autrice

Kerry Hudson est née en 1980 dans les quartiers populaires d'Aberdeen en Écosse, d'une mère vulnérable, isolée et sans emploi, et d'un père schizophrène, alcoolique et absent. De centres d'accueil en squats improvisés, de logements sociaux en Bed and Breakfasts, sa petite sœur, sa mère et elle ont connu pendant plus de vingt ans la précarité extrême, les queues le lundi matin aux caisses d'allocation, la détresse, et la violence familiale.

Aujourd'hui, Kerry est une femme mariée de presque quarante ans, qui a écrit deux romans et a voyagé de par le monde. Comment concilier la femme écrivain et journaliste reconnue, avec la petite fille sans voix et effacée des quartiers populaires d'Aberdeen ?

« Tony Hogan m’a payé un ice-cream soda avant de me piquer maman », est le premier roman de l’autrice. Il a été traduit par Florence Lévy-Paoloni (éd. Philippe Rey) et aidé par le CNL en 2013.

 

La traductrice

Florence Lévy-Paoloni a notamment traduit le précédent ouvrage de Kerry Hudson « La Couleur de l'eau » (éd. Philippe Rey). L'histoire d'un vigile londonien et d'une SDF d'origine russe a reçu le prix Femina étranger 2015.

Découvrez les ouvrages soutenus par le CNL

Ouvrir le catalogue en ligne