Lire
Conseils de lecture
Projet remarqué

La pin-up à l'atelier : une approche anthropologique

Publié le 08 septembre 2020

Nous avons tous vu, à un moment ou à un autre, dans des ateliers de mécanique, des garages, des cabines de routiers ou autres lieux de travail masculins, ces posters donnant à voir des femmes dévêtues et dans des positions suggestives.
Ces images de pin-up (littéralement « punaisées haut ») font ici l’objet d’une approche anthropologique.

La Pin-Up à l'atelier

L'essai

Dans cet essai original, Anne Monjaret raconte son parcours dans les ateliers et interroge les manières de pratiquer la discipline.
En questionnant le regard que les hommes portent sur les femmes, elle contribue à la réflexion sur le changement des relations entre les sexes et rappelle la pluralité des formes d’expression des rapports sociaux de genre.
Elle aide ainsi à s’affranchir des stéréotypes qui naturalisent et distinguent un sexe fort et un sexe faible.

L'auteur

Anne Monjaret a longuement parcouru l’environnement de travail masculin : sa recherche a commencé dans les années 1990 dans les services techniques de trois grands hôpitaux parisiens et s’est poursuivie dans d’autres milieux de production ou d’entretien.

Plusieurs années plus tard, elle revient sur les conditions de cette enquête et elle évoque la difficile posture d’une femme ethnologue s’introduisant dans un monde exclusivement masculin.

Elle analyse la signification et la portée de telles images et observe la division sexuelle des espaces et des postes de travail.

Découvrez les ouvrages soutenus par le CNL

Ouvrir le catalogue en ligne