Lire
Projet remarqué

Une rétrospective du peintre Hans Hartung

Publié le 04 février 2020

Hans Hartung, grande figure de l’art moderne et de l’abstraction, fait l’objet d’une rétrospective au Musée d’Art Moderne de Paris jusqu’au 1er mars 2020. A ce titre, le CNL soutient la publication du livre d'art de Pierre Wat, Hans Hartung, La peinture pour la mémoire, paru aux éditions Hazan et annonçant cette rétrospective autour du peintre.

Couverture
Hans Hartung, la peinture pour mémoire de Pierre Wat aux éditions Hazan

Résumé

Première grande monographie depuis près de trente ans sur l'œuvre de Hans Hartung (1904-1989), cet ouvrage suit le peintre à la trace : dans ses travaux, dans ses mots, dans ses archives. Des premières aquarelles abstraites de 1922 aux dernières toiles peintes à la sulfateuse de jardin en 1989, Hartung a laissé une œuvre immense, dont l'auteur, Pierre Wat, a pu s'imprégner.

En se laissant guider par la logique interne de l'œuvre, l’auteur met en évidence, au-delà des changements de rythme, de méthode, d'instrument, la continuité profonde qui guide le peintre. Il nous dévoile ainsi un artiste incroyablement singulier, loin des clichés lyriques qui lui ont longtemps collé à la peau.

Rétrospective
Hans Hartung, T1973-E12, 1973 Acrylique sur toile

Extrait

"Recommencer : non pas répéter le même, mais reprendre en avant. Vivre de façon renouvelée ce qui a été déjà vécu. Cette reprise, dont Kierkegaard dit qu’elle « est la réalité, le sérieux de l’existence », est l’axe de la vie de Hans Hartung. Revivre, en peinture, le choc original de l’éclair. Affronter une Grande Guerre qui devait être la dernière, puis s‘immerger, à corps perdu, dans la seconde. Retrouver, à chaque fois comme si c’était la première fois, l’origine qui gît dans les Urformen, ces fonds qui sont premier en raison même de leur constante reprise. Aimer autant et autrement Anna-Eva, deux fois épousée. Peindre en autodidacte puis peindre en homme qui sait, pour mieux désapprendre et recommencer".

L’auteur

Pierre Wat est un professeur d’histoire de l’art, spécialiste du romantisme européen. Il est auteur de plusieurs livres d’art et d’essais consacrés à des artistes comme Pierre Buraglio, Claude Viallat ou encore William Turner. Son ouvrage Pérégrinations, paysages entre nature et histoire, a reçu en 2018 le Prix Vitale et Arnold Blokh décerné par la Fondation Jean Blot.

Librairie La Griffe noire

Hans Hartung, La peinture pour mémoire de Pierre Wat aux éditions Hazan

Découvrez les ouvrages soutenus par le CNL

Ouvrir le catalogue en ligne