Lire
Projet remarqué

"Préhistoire. L’envers du temps" accompagne une exposition du Centre Pompidou

Publié le 04 février 2020

L’ouvrage Préhistoire. L’envers du temps, est paru aux éditions Hazan avec le soutien du CNL. Il est lauréat du prix Pierre-Daix, qui distingue chaque année un ouvrage consacré à l’histoire de l’art contemporain. Il accompagne l’exposition « Préhistoire. Une énigme moderne », du 8 mai au 16 septembre 2019 au Centre Pompidou, dont l’auteur Rémi Labrusse est co-commissaire.

Couverture
Préhistoire, L'envers du temps de Rémi Labrusse aux éditions Hazan

Résumé

La préhistoire s’est installée dans les représentations occidentales à partir de la fin du  XVIIIe  siècle. Ce passé indéchiffrable laisse place à l’imaginaire, qui va bien au-delà de la définition scientifique de la préhistoire, rattachée au seul développement des cultures humaines, des premiers outils et de l’invention de l’écriture. Au-delà, nous y greffons en effet des angoisses et des désirs dont le noyau actif est le gouffre du temps.

Pourquoi l’envers du temps ? Parce que l’idée de préhistoire retourne comme un gant notre expérience du temps. Sous la lumière noire des incessantes mutations de la vie et d’une possible fin des mondes humains, les repères chronologiques se brouillent, mettant sens dessus dessous le passé, le présent et le futur. Dans cet essai largement illustré, les irréductibles zones d’ombre du discours scientifique sur la préhistoire laissent le champ libre à la création poétique, conceptuelle et plastique.

Extrait

« Pour les préhistoriens, le goût du présent n’a pas seulement pris la forme d’emprunts alternatifs aux sciences du présent et aux sciences du passé. Il s’est aussi incarné dans des mises en acte concrètes, qui consistaient à refaire ici et maintenant – où à réinventer – ce qui avait eu lieu il y a un nombre indéterminé de siècles. Autrement dit, le préhistorien n’était pas seulement anthropologue ; il était aussi praticien. Sa position n’était pas seulement présentiste, c’est-à-dire fondée sur un renversement intellectuel des dimensions du temps ; elle était aussi actualiste, fondée sur des mises en acte concrètes pour rendre vie aux gestes cachés derrière les outils ».

L’auteur  

Rémi Labrusse est un historien de l’art contemporain, professeur à l’université Paris Nanterre, qui a notamment étudié les rapports entre l’art du XXe siècle et les arts non européens. Ses travaux ont débouché sur l’organisation d’importantes expositions et la publication d’ouvrages parmi lesquels Matisse : la condition de l’image, 1999, Bonnard, quand il dessine, 2006, Islamophilies. L’Europe moderne et les arts de l’Islam, 2011, Face au chaos. Pensées de l’ornement à l’âge de l’industrie, 2018.

Centre Pompidou

Découvrez l'exposition "Préhistoire, une énigme moderne" comme si vous y étiez !

Découvrez les ouvrages soutenus par le CNL

Ouvrir le catalogue en ligne