Aide aux éditeurs pour la traduction d’ouvrages français en langues étrangères

Faciliter la traduction d'ouvrages français dans le monde
À propos

La subvention a pour objet de proposer au public mondial des œuvres françaises ou écrites dans une des langues de France, représentatives de la diversité littéraire et scientifique, dans une traduction de qualité. Il s’agit par-là d’accompagner les éditeurs prenant des risques économiques dans le cadre d’une production éditoriale qualitative, diversifiée et accessible au plus grand nombre. Les ouvrages concernés peuvent être publiés en format imprimé et/ou en format numérique.

 

À qui s'adresse cette aide ?
Éditeur
Date limite de dépôt

Le 20 février pour la session de mai-juin 2020 

Le 10 juin pour la session d’octobre 2020

Le 4 novembre pour la session de février 2021

Montant succeptible d’être accordé
De 500 à 35 000 euros
Demande de subvention
La demande de subvention est faite par l’éditeur de l’œuvre en français ayant cédé les droits à un confrère étranger.
Suis-je éligible à cette aide ?

Sont éligibles les personnes morales qui remplissent les conditions cumulatives suivantes :

  • être une structure dont l’activité d’édition figure dans l’objet social et les statuts, quels que soient son pays et sa forme juridique ;
  •  avoir au moins un an d’activité (i.e. un exercice comptable complet) ;
  • avoir au moins trois ouvrages publiés à son catalogue ;
  • avoir un catalogue régulièrement alimenté, au rythme d’au moins un ouvrage par an ;
  • pour l’édition imprimée et/ou numérique, disposer de contrats de diffusion et de distribution pour la France ou, à défaut, d’une diffusion dans un réseau stable de librairies (au moins une vingtaine) à l’échelle nationale ;
  • être référencé sur une plateforme de diffusion ;
  • ne pas faire l’objet d’une procédure collective ;
  • ne pas relever de l’édition publique ;
  • respecter les obligations légales en matière d’exploitation des œuvres.

 

Mon projet est-il éligible ?

Sont éligibles les projets qui remplissent les conditions cumulatives suivantes :

  • être un projet de traduction d’un ouvrage en français ou écrit dans une des langues de France dans une langue étrangère, quelle que soit cette dernière ;
  • n’avoir jamais été examiné par le CNL ;
  • ne pas être publié avant son examen en commission ;
  • porter sur un ouvrage relevant des domaines littéraires soutenus par le CNL ;
  • porter sur un ouvrage comportant au moins 50% de texte par rapport aux illustrations, sauf pour les domaines de la bande dessinée et de la littérature de jeunesse ;
  • être traduit depuis le français ou depuis une des langues de France (pas de traduction relais ou intermédiaire) ;
  • ne pas porter sur un ouvrage tombé dans le domaine public ;
  • porter sur un ouvrage tiré à au moins 500 exemplaires (300 pour les ouvrages de poésie et de théâtre) ou, dans le cas d’une numérique publication numérique, accessible à la librairie indépendante via un e-diffuseur ;
  • faire l’objet d’une publication à compte d’éditeur (et non à compte d’auteur ou en autoédition) ;
  • faire l’objet d’un contrat de cession de droits en cours de validité au moment de l’examen en commission ;
  • faire l’objet d’un contrat de traduction conforme aux dispositions juridiques et économiques normatives pour l’exploitation des œuvres.

Chaque éditeur étranger peut au plus demander, par l’intermédiaire d’un ou de plusieurs éditeurs français, dix subventions aux éditeurs pour la traduction d’ouvrages français en langues étrangères par session et par commission.

Comment constituer mon dossier ?

Constitution des dossiers

Le dépôt des demandes d’aides auprès du CNL se fait exclusivement en ligne, par le biais d’un Portail numérique des demandes d’aides.

Le demandeur doit fournir au CNL les différents éléments mentionnés sur le portail numérique des demandes d’aides, ainsi que toute pièce jugée utile par le CNL.


Pièces à transmettre lors d'une demande d'aide

A transmettre en format numérique, via le portail des demandes d’aides du CNL :

  • Curriculum vitæ du traducteur en français ;
  • Copie des accords valides de cession de droits, datés et signés par les deux parties, établissant clairement le montant de l'à-valoir ;
  • Informations détaillées relatives à la diffusion et la distribution ou, à défaut, liste des librairies diffusant le catalogue ;
  • Présentation en français de la maison d’édition étrangère ainsi qu’un lien vers son site Internet, ou son catalogue ;
  • Bibliographie du traducteur en français (3 pages maximum) ;
  • A titre facultatif, joindre l'extrait de traduction en version numérique.
  • Contrat de traduction daté et signé, conforme aux usages en vigueur dans le pays concerné, accompagné de la traduction en français des principaux points de ce contrat: titre de l’ouvrage et nom de l’auteur, date de remise de la traduction, montant et mode de rémunération du traducteur, date de la signature du contrat.
  • Après la parution de l’ouvrage, une attestation de rémunération du traducteur doit être adressée au CNL. Il s’agit d’un justificatif permettant le paiement de la subvention (cf. modèle d’attestation disponible sur le portail des demandes d’aides).

A transmettre par courrier :

  • Le texte original intégral en 2 exemplaires.
  • Un extrait paginé de 20 % (maximum 30 pages) de la traduction (ne mentionnant pas le nom du ou des traducteur(s)).
  • Le texte français correspondant à l'échantillon de traduction.
Quels sont les critères d’attribution ?

Procédure d’examen des dossiers

Seuls les dossiers transmis avant la date limite de dépôt des dossiers, complets et répondant aux critères d’éligibilité sont présentés aux commissions.

L’affectation de chaque demande à la commission compétente relève de l’appréciation du CNL.

Les dossiers recevables font l’objet d’au moins un rapport d’expertise présenté à la commission compétente, qui, après un débat collégial, émet un avis sur chacun d’entre eux, notamment au regard de l’ensemble des demandes.


Critères d’examen des dossiers

Les dossiers sont examinés selon les critères suivants :

  • qualité de l’ouvrage dans sa version originale ;
  • pertinence de la traduction, ou, le cas échéant, de la retraduction dans la langue et le pays concernés par la demande ;
  • difficulté du projet ;
  • qualité de l’échantillon de traduction ;
  • politique éditoriale de l’éditeur étranger et respect, d’une façon générale, de ses engagements envers les éditeurs français ;
  • risques commerciaux pris par l’éditeur et, le cas échéant, ventes des titres du même auteur précédemment traduits ;
  • tirage prévu ;
  • montant de l’à-valoir ;
  • rémunération du traducteur au regard des pratiques en vigueur dans le pays du demandeur ;
  • avis des services culturels de l’ambassade de France dans le pays concerné ;
  • aides publiques déjà obtenues.

D’autres critères d’appréciation, comme la priorité donnée à certaines langues ou zones géographiques dans le cadre d’opérations nationales ou internationales dont le CNL serait opérateur ou partenaire ou de projets initiés dans le cadre d’une priorité de l’établissement, ministérielle ou interministérielle, peuvent être pris en compte.

 

Comment recevoir son aide ?

Montant susceptible d’être accordé

Le montant de l’aide attribuée est calculé à partir d’une assiette de coûts de traduction plafonnée à 35 000 €.

Le taux de concours du CNL au projet soutenu est de 40% ou de 60%. Sur décision du président du CNL, le taux d’aide peut exceptionnellement être porté à 70% pour des projets liés à un évènement de dimension nationale ou internationale dont le CNL serait opérateur ou partenaire, ainsi que pour des projets initiés dans le cadre d’une priorité de l’établissement, ministérielle ou interministérielle.

Le montant minimal de la subvention aux éditeurs pour la traduction d’ouvrages français en langues étrangères est de 500 €.

En cas d’obtention d’une aide provenant d’un autre organisme pour un même projet, le montant de la subvention est ajusté en conséquence.


Attribution des aides

Au vu des avis de la commission compétente, les décisions d’attribution, de refus ou, à titre exceptionnel, d’ajournement sont prises par le CNL.


Durée de validité de l'aide

La durée de validité de l’aide est de 24 mois à compter d’une date précisée dans la décision d’attribution ou, le cas échéant, la convention signée avec le CNL.


Prorogation de la validité de l’aide

Une prorogation de la validité de l’aide d’un an au plus peut être accordée par le CNL, sous réserve qu’une demande motivée ait été faite par lettre recommandée avec accusé de réception avant la date de déchéance du bénéfice de l’aide.


Obligations incombant au bénéficiaire avant le versement de l'aide

  • Il appartient à l’éditeur de faire figurer le logo du CNL sur la quatrième de couverture et/ou dans l’édition numérique de l’ouvrage publié grâce à la subvention, en respectant la charte graphique disponible sur le site du CNL. En cas de non-respect de cette obligation, le CNL se réserve le droit de rendre le bénéficiaire inéligible aux aides du CNL pendant un an.
  • Une fois le projet publié et au plus tard dans les 30 jours suivant la date de fin de validité de l’aide, le bénéficiaire doit envoyer au CNL un exemplaire de l’ouvrage imprimé ou un lien et un code d’accès à l’édition numérique, ainsi que l’attestation de paiement du traducteur signée. En cas de transmission de ces justificatifs après le délai de 30 jours mentionné ci-dessus, et sauf circonstance exceptionnelle laissée à l’appréciation du président du CNL, la subvention n’est pas versée.
  • Si la rémunération du traducteur est inférieure de 10% ou plus à celle prévue dans la demande, le montant de la subvention est automatiquement réajusté pour maintenir le taux de concours initialement fixé.
  • En cas de non-réalisation du projet ou de réalisation du projet après la date de fin de validité de l’aide, la subvention n’est pas versée.

Modalités de versement de l'aide

La subvention est versée en une fois, à la parution de l’ouvrage.

La subvention est versée à l’éditeur français ou à l’agent littéraire qui a formulé la demande. Il la reverse ensuite à l’éditeur étranger.

À titre exceptionnel, la subvention peut être versée directement à l’éditeur étranger.

Étapes clés de votre demande d’aide

Réception des demandes
Examen des dossiers
Passage en commission
Décision
Notification aux demandeurs

Une question ?
Contactez-nous

Rita ROMAN

Extraduction littérature

Thierry ACHARD

Extraduction, sciences, sciences humaines et sociales

Rencontrez-nous

Le CNL vous accueille chaque premier mardi du mois de 14h à 18h et sans-rendez-vous, pour vous renseigner sur les dispositifs d’aide (bourses aux auteurs, aux traducteurs et des bourses de résidence) et vous accompagner dans le dépôt de votre dossier de demande.

 

Venir au CNL

écrire

Ils sont là pour vous aider

logo

Institut français

L'Institut français assure la promotion à l'étranger de la culture française tout en favorisant les échanges artistiques, grâce notamment à des aides à la traduction et à la résidence pour les auteurs.

Voir le site
BIEF - Bureau International de l’Édition Française

BIEF

Le Bureau International de l’Édition Française est au service des professionnels du livre. Il facilite l’action des éditeurs pour le développement des exportations, des échanges de droits et des partenariats internationaux.

Voir le site

Découvrez les ouvrages soutenus par le CNL

Ouvrir le catalogue en ligne