Bourse de séjour aux traducteurs du français vers les langues étrangères

Contribuer à la qualité et à la diversité de la création des auteurs
À propos

La bourse de séjour aux traducteurs du français vers les langues étrangères a pour objet de développer le réseau des traducteurs professionnels du français ou d’une des langues de France vers les langues étrangères en leur offrant la possibilité de séjourner en France pour y mener un projet de traduction d’ouvrage français ou écrit dans une des langues de France à des fins de publication.

À qui s'adresse cette aide ?
Traducteur
Date limite de dépôt

Le 20 février pour la commission de mai-juin 2020 

Le 10 juin pour la commission d’octobre 2020

Le 4 novembre pour la commission de février 2021

Montant succeptible d’être accordé
De 2 000 € à 6 000 € (jusqu’à trois mois de séjour avec 2 000 € par mois)
Suis-je éligible à cette bourse ?

 Sont éligibles les personnes physiques qui remplissent les conditions cumulatives suivantes :

  • être un traducteur du français ou d’une des langues de France vers les langues étrangères ;
  • ne pas résider en France ;
  • avoir déjà traduit et publié au moins un ouvrage français ou écrit dans une des langues de France chez un éditeur professionnel étranger ;
  • le cas échéant, respecter les délais de carence à la date de dépôt de la demande. Ces délais sont les suivants :

 •  1 an révolu après l’obtention d’une autre aide publique dédiée majoritairement à l’écriture ou à la traduction supérieure à 2 000 €;

 •  3 ans révolus après l’obtention d’une bourse de découverte, de création, de résidence, de traduction ou Cioran du CNL;

 •  5 ans révolus après l’obtention d’une bourse d’année sabbatique du CNL.

  • En cas d’obtention d’une précédente bourse du CNL, avoir publié le projet soutenu, ou, à titre exceptionnel, un autre ouvrage dans le même domaine, en expliquant par écrit les raisons pour lesquelles le projet aidé n’a pas abouti.

 

Mon projet est-il éligible ?

Sont éligibles les projets qui remplissent les conditions cumulatives suivantes :

  • être un projet personnel de traduction d’ouvrage français ou écrit dans une des langues de France, quelle que soit la langue dans laquelle il doit être publié ;
  • n’avoir jamais été examiné par le CNL ;
  • ne pas être achevé avant son examen en commission ;
  • porter sur un ouvrage relevant des domaines littéraires soutenus par le CNL ;
  • porter sur un ouvrage comportant au moins 50% de texte par rapport aux illustrations, sauf pour les domaines de la bande dessinée et de la littérature de jeunesse ;
  • porter sur un ouvrage écrit en français ou dans une des langues de France (pas de traduction relais ou intermédiaire) ;
  • faire l’objet d’un contrat de traduction avec un éditeur étranger ;
  • si l’ouvrage à traduire n’est pas tombé dans le domaine public, faire l’objet d’un contrat de cession de droits en cours de validité.
Comment constituer mon dossier ?

Constitution des dossiers

Le dépôt des demandes d’aides auprès du CNL se fait exclusivement en ligne, par le biais d’un Portail numérique des demandes d’aides.

Le demandeur doit fournir au CNL les différents éléments mentionnés sur le portail numérique des demandes d’aides, ainsi que toute pièce jugée utile par le CNL.


Pièces à fournir lors d'une demande d'aide

A transmettre par format numérique, via le portail des demandes d’aides du CNL :

  • Pièce d'identité.
  • Curriculum vitæ en français.
  • Bibliographie exhaustive du traducteur.
  • Présentation en français de l'éditeur étranger accompagné, le cas échéant, de son catalogue ou du lien vers son site.
  • Contrat de traduction et traduction en français des principaux points de ce contrat.
  • Si l'ouvrage n'est pas dans le domaine public, joindre obligatoirement le contrat de cession de droits.
  • Doit être joint dans l'onglet "RIB" du demandeur : un RIB ou, pour les traducteurs étrangers n’en disposant pas, un document officiel à en-tête de la banque mentionnant: nom et adresse de la banque + nom et adresse du titulaire + n° de compte + Iban + Swift (pour les virements hors zone SEPA, fournir une attestation confirmant que le versement en euros est accepté par la banque).

A transmettre par courrier :

  • Un extrait paginé de 20 % de la traduction (maximum 30 pages pour les ouvrages volumineux).
  • Le texte français correspondant à l'échantillon de traduction.
  • Un exemplaire d'un ouvrage français traduit et publié.
  • Le cas échéant, l'ouvrage traduit publié correspondant à la précédente bourse de séjour CNL.
Quels sont les critères d’attribution ?

Procédure d'examen des dossiers

Seuls les dossiers transmis avant la date limite de dépôt des dossiers, complets et répondant aux critères d’éligibilité sont présentés aux commissions. L’affectation de chaque demande à la commission compétente relève de l’appréciation du CNL.

Les dossiers recevables font l’objet d’au moins un rapport d’expertise présenté à la commission compétente, qui, après un débat collégial, émet un avis sur chacun d’entre eux, notamment au regard de l’ensemble des demandes. Si l’avis est favorable, la commission propose une durée de séjour (en mois) allant de 1 mois à 3 mois.


Critères d'examen des dossiers

Les dossiers sont examinés selon les critères suivants :

  • qualité de l’ouvrage dans sa version originale ;
  • pertinence du projet de traduction, ou, le cas échéant, de retraduction dans la langue et le pays concernés par la demande ;
  • difficulté du projet ;
  • qualité de l’échantillon de traduction ;
  •  nécessité d’un séjour en France pour mener à bien la traduction (rencontres avec l’auteur et/ou d’autres interlocuteurs, recherches à effectuer en bibliothèque, etc.) ;
  • profil du traducteur ;
  • politique éditoriale de l’éditeur étranger et respect, d’une façon générale, de ses engagements envers les éditeurs français ;
  •  avis des services culturels de l’ambassade de France dans le pays concerné ;
  • aides publiques déjà obtenues.

D’autres critères d’appréciation, comme la priorité donnée à certaines langues ou zones géographiques dans le cadre d’opérations nationales ou internationales dont le CNL serait opérateur ou partenaire ou de projets initiés dans le cadre d’une priorité ministérielle ou interministérielle, peuvent être pris en compte.

Au vu des avis de la commission compétente, les décisions d’attribution, de refus ou, à titre exceptionnel, d’ajournement sont prises par le président du CNL.

Comment recevoir son aide ?

Durée de validité de l’aide et prérogation

La durée de validité de l’aide est de 12 mois à compter d’une date précisée dans la décision d’attribution.

Une prorogation de la validité de l’aide d’un an au plus peut être accordée par le CNL, sous réserve qu’une demande motivée ait été faite avant la date de déchéance du bénéfice de l’aide.


Montants susceptible d’être accordés

Le montant de la bourse de séjour aux traducteurs du français vers les langues étrangères est de 2 000 € bruts par mois de séjour. Chaque séjour dure de 1 à 3 mois maximum


Modalités de versement de l’aide

La bourse est versée en une fois, à la réception par le CNL du justificatif des dates de séjour.


Obligations des bénéficiaires

Obligations incombant au bénéficiaire avant le versement de l’aide :

  • Le bénéficiaire est libre de choisir les dates de séjour qui lui conviennent, à condition que le séjour soit effectué en France durant la période de validité de sa bourse. À titre exceptionnel, un unique fractionnement du temps de séjour peut être accepté. Chaque portion du séjour doit cependant avoir une durée minimale d’un mois. Dans tous les cas, le traducteur doit en justifier la nécessité et la cohérence avec l’ensemble du projet.
  • Avant son départ pour la France, le bénéficiaire doit envoyer au CNL un justificatif de ses dates de séjour (titre de transport ou, le cas échéant, attestation sur l’honneur).

Obligations incombant au bénéficiaire après le versement de l’aide :

  • À l’issue de son séjour en France, le bénéficiaire doit adresser au CNL un compte-rendu (lieu de séjour, personnes rencontrées, recherches effectuées, conditions d’accueil, etc.).
  • Une fois achevé, le projet doit être publié à compte d’éditeur (et non à compte d’auteur ou en autoédition). Il doit faire l’objet d’un contrat de publication conforme aux dispositions juridiques et économiques normatives pour l’exploitation des œuvres.
  • Il appartient au traducteur de demander à son éditeur de faire figurer le logo du CNL sur la quatrième de couverture et/ou dans l’édition numérique de l’ouvrage publié grâce à la bourse, en respectant la charte graphique disponible sur le site du CNL. En cas de non-respect de cette obligation, le CNL se réserve le droit de rendre le bénéficiaire inéligible aux aides du CNL pendant un an en sus du délai de carence.
  • Une fois le projet réalisé, le bénéficiaire doit envoyer au CNL un exemplaire de l’ouvrage imprimé ou un lien et un code d’accès à l’édition numérique.
  • En cas de non-exécution totale ou partielle du séjour, le CNL demande le remboursement total ou partiel de la bourse.

Étapes clés de votre demande d’aide

Réception des demandes
Examen des dossiers
Passage en commission
Décision
Notification aux demandeurs

Une question ?
Contactez-nous

Rita ROMAN

Extraduction littérature

Thierry ACHARD

Extraduction, sciences, sciences humaines et sociales

Rencontrez-nous

Le CNL vous accueille chaque premier mardi du mois de 14h à 18h et sans-rendez-vous, pour vous renseigner sur les dispositifs d’aide (bourses aux auteurs, aux traducteurs et des bourses de résidence) et vous accompagner dans le dépôt de votre dossier de demande.

 

Venir au CNL

écrire

Ils sont là pour vous aider

logo

ATLAS

Soutenir, transmettre, faire connaître la traduction littéraire : tel est le projet d'ATLAS, à travers l'organisation de résidences, de manifestations littéraires, d'ateliers de traduction et de prix.

Voir le site
ATLF - Association des Traducteurs Littéraires de France

ATLF

L'Association des Traducteurs Littéraires de France a pour vocation de favoriser, en France, l’accès aux littératures étrangères et d’aider à la propagation de la littérature française à l’étranger.

Voir le site
logo

ETL

L'Ecole de Traduction Littéraire a pour but de répondre à la volonté des éditeurs et des traducteurs français de former de nouvelles générations de traducteurs professionnels, notamment dans les langues dites rares.

Voir le site
logo

Institut français

L'Institut français assure la promotion à l'étranger de la culture française tout en favorisant les échanges artistiques, grâce notamment à des aides à la traduction et à la résidence pour les auteurs.

Voir le site

Découvrez les ouvrages soutenus par le CNL

Ouvrir le catalogue en ligne